Equitation voyage au cœur des émotions

Les chevaux sont des êtres sensibles ils perçoivent notre état émotionnel. Nous sommes tous confrontés à nos émotions mais dans la vie de tous les jours cela passent inaperçu ou bien nous faisons avec. Je le vérifie tous les jours avec mes élèves parfois stressés ou apeurés, le cheval réagit aux messages qu’on lui envoie involontairement.

 

• Réagir quand notre état émotionnel est incompatible avec la situation.

Dès lors que nous sommes confrontés aux chevaux nos émotions renseignent le cheval sur notre état. Il l’informe de nos peurs et de nos craintes mais lui n’a aucun moyen de savoir qu’en fait nous avons peur de lui ou de ne pas avoir la bonne approche. C’est aussi simple que cela, si nous sommes calme notre cheval sera calme. Dans le cas contraire, si nous sommes stressés notre cheval réagira de manière plus ou moins importante selon sa personnalité. Par exemple, un cheval introvertie aura une réaction plus maîtrisée qu’un cheval extravertie, qui à l’inverse s’exprimera avec plus de conviction.

Les cavaliers doivent donc apprendre à reconnaître leurs émotions (colère, frustration, agacement, angoisse, anxiété…) le plus tôt possible. En prendre conscience c’est pouvoir y remédier, apprendre à se détendre et savoir mettre pied à terre quand la confusion s’installe.

•  Savoir installer un véritable partenariat avec notre cheval.

Afin de pouvoir bâtir une relation avec son cheval basée sur la confiance et le respect mutuel il est impératif de connaître le monde du cheval (règles, mode de fonctionnement, langages, comportements…)

Le cheval est un animal social, cela signifie qu’il interagit avec ses congénères constamment, tantôt dominés tantôt dominant tantôt en alerte, il s’exprime en permanence. Il communique de la même façon avec son cavalier.

Il faut donc commencer par observer son cheval, lire en lui, apprendre ce qui le fait réagir. Chaque action entraîne une réaction, et nous devons les connaitre avant d’entamer une relation avec notre cheval. De cette façon, interagir avec son cheval est plus simple et la relation devient naturellement complice.

 

Voici donc mon conseil : vivez le moment présent !

Il faut prendre les choses comme elles viennent et parfois arrêter de réfléchir. Cela veut dire « sortir de sa tête » et être dans le ressenti avec son cheval ici et maintenant et profiter du voyage sur lequel le cheval nous emmène.

« C’est comme danser, le plus tôt vous arrêterez de réfléchir et vous commencerez à ressentir, le mieux vous ferez »   -Andy Booth-

Suivez-nous !
L'équitation sur poney, une école de la vie.<< >>Stage : L’équitation et la relation au cheval : Un plaisir, un stress ?…ou les deux !